Tetramorium , Forel, A., 1910

Forel, A., 1910, Note sur quelques fourmis d'Afrique., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 54, pp. 421-458: 426-427

publication ID

4026

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/FB9BDA0C-82C6-7866-2189-9FFD289A0333

treatment provided by

Christiana

scientific name

Tetramorium
status

n. sp.

Tetramorium  HNS  Bacchus n. sp.

- [[ worker ]]. - Long. 3.8 mill. - Mandibules lisses, luisantes, avec de petits points epars, armees de 7 dents, dont les posterieures indistinctes. Epistome sans carene, echancre au milieu de son bord anterieur. Tete comme chez le guineense  HNS  , mais bien plus large, a peine plus longue que large, distinctement retrecie devant. Massue des antennes plus grele, presque de 4 articles. Thorax, surtout le pronotum, bien plus large que chez le guineense  HNS  et beaucoup plus convexe dans le sens longitudinal, subborde; echancrure meso-epinotale un peu plus forte. Epines superieures plus verticales, un peu plus courtes-, plus larges a la base, non courbees a l'extremite; dents inferieures plutot plus courtes N oe uds du pedicule plus epais, plus larges et plus arrondis que chez le guineense- Le premier n oe ud n'est pas tronque, mais arrondi devant, et forme avec son petiole anterieur une seule courbe anterieure concave sur le profil; il est aussi arrondi et bien moins tronque derriere.

Meme sculpture que. le guineense  HNS  , mais plus serree, ' un peu plus.

fine et moins luisante; base de l'abdomen striee en long. Pilosite comme chez le guineense  HNS  .

D'un rouge brunatre, comme la Myrmica laevinodis  HNS  ; membres plus clairs; abdomen un peu plus terne, plus brun jaunatre; donc plus fonce que le guineense  HNS  , sauf l'abdomen qui est au contraire plus clair.

Natal (Haviland). Tres voisin du guineense  HNS  et pourtant nettement different; plus grand, plus robuste, avec les mandibules lisses, les epines differentes, ainsi que le 1 er n oe ud, etc. Etant donnee la grande constance du guineense  HNS  , je suis d'avis qu'il s'agit d'une espece distincte. Autant que la description permet d'en juger, il differe de quadridentatum  HNS  Stitz par ses courtes dents inferieures (episternales), par les mandibules lisses et par l'epistome echancre.