Camponotus

Forel, A., 1891, Histoire naturelle des Hymenopteres. Deuxieme partie: Les Formicides., Histoire Physique, Naturelle et Politique de Madagascar., Paris: L'Imprimerie Nationale, pp. 1-231: 14

publication ID

10.5281/zenodo.9896

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/D171B706-BB39-1854-C0AC-15174BF517BE

treatment provided by

Donat

scientific name

Camponotus
status

 

Genre CAMPONOTUS  HNS  .

Camponotus  HNS  , Mayr, Europàische Formiciden (1861).

[[worker]], [[queen]] et [[male]]. Nymphes entourées d'un cocon. Deux sortes de [[worker]], les unes ([[worker]] majores) à tête très grosse et à corps trapu, les autres ([[worker]] minores) à tête petite et à corps grêle. Une série de formes intermédiaires relient ces deux types. Premier segment de l'abdomen environ de la même longueur que le second. La tête n'est pas tronquée antérieurement. Arêtes frontales recourbées en S. Palpes maxillaires de six, labiaux de quatre arlicles.

[[worker]] et [[queen]]. Abdomen ovale.

[[male]]. Premier article du funicule des antennes à peine plus long que le second; valvules génitales extérieures en forme d'épines.

C'est le genre le plus considérable de tous les Formicides. Les espèces extrêmes diffèrent énormément les unes des autres par leur faciès, mais on trouve- entre elles toutes les transitions imaginables, ce qui a rendu impossible jusqu'ici la division de ce genre en coupes naturelles. Les Camponotus  HNS  diffèrent des Polyrhachis  HNS  et des Mayria  HNS  par leur abdomen et par le dimorphisme partiel de l'ouvrière (voir ces genres). Le genre voisin Colobopsis  HNS  se distingue par sa nymphe nue et par la présence d'un soldat à tête tronquée antérieurement. Le genre Echinopla  HNS  a des palpes de cinq et quatre articles, et le genre Myrmecopsis de gros yeux atteignant les angles postérieurs de la tête. Chez le genre Rhinomyrmex  HNS  , l'épistome forme une protubérance en forme de nez.