Ectatomma (Rhytidoponera) tenue , Forel, A., 1900

Forel, A., 1900, Ponerinae et Dorylinae d'Australie. Récoltés par MM. Turner, Froggatt, Nugent, Chase, Rothney, J. - J. Walker, etc., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 44, pp. 54-77: 58-59

publication ID

8070

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/9F93A727-383F-2D2D-29B2-F9EB80F7C2CB

treatment provided by

Christiana

scientific name

Ectatomma (Rhytidoponera) tenue
status

nov. sp.

Ectatomma (Rhytidoponera) tenue  HNS  nov. sp.

- [[ worker ]] - Long. 3,8 a 4,8 mill. - Mandibules striees avec des points epars. Grele. Tete tres allongee, rectangulaire, avec les angles posterieurs tres arrondis. Pas trace decrete, ni d'espace prolonge a sculpture faible pour les scapes. Yeux hemispheriques, situes au milieu des cotes de la tete. Scapes tres longs, depassant le bord occipital de la tete d'un quart de leur longueur. Thorax fortement convexe d'avant en arriere, metanotum inclus, plus convexe que chez l' E. metallicum  HNS  . N oe ud du pellicule subcubique, comme chez metallicum et Victoriae  HNS  , mais moins epais et moins anguleux au sommet que chez metallicum et meme que chez Victoriae  HNS  , plus abaisse eu haut devant et plus arrondi. Palles plus longues que chez ces doux especes. Tous les articles des antennes plus longs que larges, les deux avant-derniers de peu seulement.

Tete, thorax et pedicule grossierement et densement reticules, avec les mailles luisantes et les intervalles plus ou moins distinctement rugueux (finement). Quelques rides longitudinales sur le devant de la tete. Premier segment de l'abdomen avec de fines rides arquees, densement reticule-ponctue et mat derriere, au milieu. Second segment strie en arc, luisant; les derniers a peine faiblement chagrines. Scapes et tibias stries.

Pilosite dressee tres fine, jaunatre, mediocrement abondante, un peu oblique sur les tibias. Pubescence extremement diluee sur les membres, presque nulle sur le corps.

D'un brun rougeatre fonce. Abdomen et scapes bruns. Pattes et mandibules d'un brun roussatre ou jaunatre.

Mackay, Queensland (Turner).

Bien distincte de l´ E. Victoriae  HNS  par sa stature grele, ses longs scapes et le manque de scrobe pour les scapes. Les aretes frontales sont courtes, et la fossette antennaire seule a une sculpture fine. Cette espece se rapproche aussi des petites varietes de metallicum.