Cylindromyrmex Meinerti , Forel, A., 1905

Forel, A., 1905, Miscellanea myrmicologiques, II (1905)., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 49, pp. 155-185: 155-156

publication ID

4001

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/5739D15A-9265-64E8-A59E-19FD1BB24D3A

treatment provided by

Christiana

scientific name

Cylindromyrmex Meinerti
status

n. sp.

Cylindromyrmex Meinerti  HNS  n. sp.

- [[ worker ]]. - Long. 5,5 a 6,5 mill. - Mandibules tres pointues, triangulaires, lisses, striees seulement pres du bord terminal, armees d'environ 5 dents obtuses. Bord anterieur de l'epistome largement et fortement concave. La portion mediane de l'epistome est elevee et divisee par un sillon median en deux carenes longitudinales fort obtuses. Aretes frontales tout a fait paralleles, un peu plus rapprochees l'une de l'autre que du bord de la tete et, de meme que la fosse antennaire, atteignant a peine le milieu de la longueur de la tete. Tete rectangulaire, 1 1 / 2 fois plus longue que large, echancree derriere, a cotes comprimes et paralleles, large de 0,8 a 0,9 millimetre. Situes droit derriere la fos- sette antennaire, au milieu de la longueur de la tete, les yeux, abso- lument plats, atrophies, difficiles a voir, se composent d'une quin- zaine de facettes indistinctes et aplaties. On les remarque a l'inter- ruption des stries. Scapes triangulaires, presque deux fois plus longs que larges, atteignant juste le bord de la tete. Funicules en courte et epaisse massue, dont les articles sont environ trois foi 3 (de 2 1 / 2 a 4 fois) plus epais que longs. Les antennes ont 12 articles. Thorax rectangulaire, a cotes paralleles, deux fois plus long que large, sans sutures. Pedicule en trapeze, elargi derriere, plus large derriere que long, long comme sa largeur anterieure. Abdomen tres long et tres etroit, un peu retreci entre chaque segment. Face posterieure du pygidium subverticale et subtronquee, avec une rangee de petits piquants vers le bas. Pattes tres courtes; cuisses et tibias renfles.

Tete, thorax, pedicule et les trois premiers segments de l'abdomen regulierement stries en long; stries plus fines et plus serrees que chez le C. brasiliensis  HNS  . Emery, un peu plus fines sur les deux pre- miers segments de l'abdomen que sur le devant du corps, et extremement fines et serrees sur le troisieme segment. Les derniers segments sont lisses, luisants, avec de petits points epars. Quelques gros points epars sur la tete, entre les stries. Le dos du thorax a une vingtaine de stries. Derriere du pygidium densement ponctue.

Pilosite dressee fine, jaunatre, courte, espacee partout, aussi sur les scapes et les tibias. Pubescence nulle.

' D'un brun noiratre; derriere de l'abdomen et mandibules d'un brun plus clair. Pattes et antennes d'un jaunatre sale.

Las Trincheras, Venezuela (Meinert).

Par ses yeux, ses stries plus fines, etc., cette espece est bien distincte de toutes les autres.